EnglishFrenchSpanish

MATILDE DOS SANTOS

Critique d'Art et Commissaire d'exposition

 

 

Matilde dos Santos est historienne et curatrice. Elle s’intéresse à la mémoire et à la transmission dans l’art caribéen. Ses publications comptent un livre sur le jardin des sculptures de la fondation Clément (2020), un chapitre à propos du musée virtuel brésilien Museu da Pessoa, dans un ouvrage collectif sur la mémoire intergénérationnelle publié par les Presses Universitaires de Laval(2015), ainsi que plusieurs catalogues d’exposition et une cinquantaine d’articles sur l’art contemporain caribéen et brésilien, publiés sur le site web de l’Association Internationale de Critiques d’Art -section sud Caraïbes, sur le site culturel Madinin’art, sur la plateforme Fresh Milk et sur le webzine de l’institut Goethe, Contemporary and America Latina.

Au cours d’études doctorales portant sur la performance elle a présenté une quinzaine de communications en Martinique (Cereap, fondation Clément, AICA-SC, Université des Antilles…), Guadeloupe (Musée St John Perse, Macte), La Havane (congrès Aica international), Nouvelle Orleans (Caribbean Studies Association), Paris (Université de Nanterre) , Port of Spain (Université de West Indies) et Edinbourgh (Université d’Edinbourgh).

 

Elle a également participé à des rencontres on-line en 2020 avec Black Tower de Londres, et en 2021 au Panchayat Symposium, Université de West Indies et à la rencontre de l’AICA Latin America. Actuellement chargée de cours Histoire et Image à l’Université des Antilles, elle a assuré auparavant, au Campus caribéen des arts (2014-2017) des interventions sur l’histoire de l’art moderne et contemporain brésilien.

 

En 2021 elle a assuré un cours sur les femmes artistes noires brésiliennes et caribéennes au Ptizer College, California. En 2018, elle a été curatrice de l’exposition individuelle RESET de Ricardo Ozier-Lafontaine à la fondation Clément. En 2020, elle a été curateur-visitant de six des vingt-quatre lauréats du programme Stay Home Artist Residency financé par Catapult – Caribbean art grant ; elle a conçu pour l’AICA-SC la série de rencontres Entretiens sur l’art et la culture – autour des objets de culture dans l’espace public.

 

En 2021, elle a réalisé A womans world , une rencontre entre curatrices et artistes caribéennes francophones dans le cadre de la série In the process , lancée par l’AICA-SC. Cette même année elle a été curateur-coordinateur d’Homo-Sargassum , résidence d’artistes autour des algues sargasses en site industriel en Martinique, à l’invitation de la Tout-monde art foundation, basée à New York et réunissant à la fois en présentiel et à distance des artistes martiniquais et jamaïcains ; de l’exposition collective de feu et de pluie , réunissant à la fondation Clément, 16 artistes martiniquais, guadeloupéens ou de la diaspora antillaise, autour de l’éruption comme métaphore de la création ; et d’une réédition revue et augmentée de l’exposition HomoSargassum à LAKOUDIGITALE, Martinique.