EnglishFrenchSpanish

SCARLETT JESUS

Critique d'Art

 

 

 

 

Scarlett ROUMY-JESUS est née le 25 octobre 1944, à Montauban (82 000). Après avoir envisagé une carrière artistique (petit rat de l’Opéra de Bordeaux, puis comédienne après des études d’art dramatique au cours Raymond Girard, à Paris, sans oublier une initiation à la peinture à l’huile « en extérieur », avec un peintre), s’étant mariée en 1967, elle a embrassé une carrière dans l’Education Nationale, à Reims puis en Guadeloupe à partir de 1979.

 

Son intérêt pour les arts, et la peinture en particulier, est réactivée par la rencontre avec Michel Rovelas, dès son arrivée en Gpe. D’abord professeure agrégée de Lettres en lycée, puis formatrice d’enseignants en Gpe, Martinique et Guyane, concernant tout particulièrement la lecture de l’image qu’elle anime en duo avec Frédéric Leval (agrégé d’art plastiques), elle est devenue Inspectrice Pédagogique Régionale, en 1998, chargée des enseignements de Lettres, mais aussi de Théâtre et de Cinéma (en Guadeloupe et en Martinique pour ces derniers).

 

Elle reste très attachée à la problématique du croisement des arts. Parallèlement, faisant le constat d’une absence de véritable critique concernant les manifestations artistiques en Guadeloupe, elle s’est adonnée, à partir de 1995, sollicitée par Dominique Berthet, directeur du CEREAP, à l’écriture critique. Elle est devenue chercheur associé du CEREAP (Centre d’Etudes et de Recherches en Esthétique et Arts Plastiques de l’Université des Antilles Guyane), d’AICA sud Caraïbe et d’AICT.

 

Auteure de quelques ouvrages pédagogiques, elle participé à différents colloques du CEREAP, a donné des conférences ( pour ArtBémao, l’Artocarpe, etc.), a publié de nombreux articles critiques pour des galeries (Galerie Maëlle), dans différents ouvrages (IBIS rouge, l’Harmattan), dans des revues (Arthème, puis Recherches en Esthétique et dans le cadre des publications de la Sorbonne), pour des catalogues d’exposition (J-M Hunt, Carte Blanche musée Schoelcher ; Béatrice Clerc à la Rosée ; et, en Martinique pour Aya à l’Atrium et Michèle Arretche à la villa Chanteclerc), ainsi que sur des sites en ligne (AICAsc, Madinin’Art, Gens de la Caraïbe, Perspektives).

 

Dans le cadre de plusieurs sessions du festival de cinéma Terra festival, elle s’est vue confiée la responsabilité d’organiser et d’animer, parallèlement aux projections de films, des expositions artistiques. Après avoir été secrétaire de Gens de la Caraïbe Guadeloupe, elle est actuellement membre de l’Association Textes en Paroles, pour laquelle elle a été Présidente du concours d’écriture Jeune public en 2020, après avoir fait partie du Jury de Concours d’écriture tout public en 2019.

 

Elle est actuellement à nouveau Présidente et membre du jury de ces concours pour 2021-2022. Elle s’adonne aussi, plus largement, à la critique d’art concernant la danse, le théâtre et la littérature. Elle rassemble actuellement les textes critiques qu’elle a rédigé et qui ont été publiés d’une façon ou d’une autre, afin de constituer la mémoire des pratiques artistiques et de l’émergence d’une critique d’art en Guadeloupe durant ces 30 dernières années.