EnglishFrenchSpanish

Remember them

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

ROOKS Rayshard

Atlanta, Géorgia

 

Le 12 juin 2020, Rayshard Brooks s’est endormi au drive-in du restaurant Wendy’s. Les employés appellent la police. Pendant les premiers échanges avec les forces de l’ordre, Brooks coopère et se soumet à un test qui révèle son état d’ébriété. Les officiers tentent de l’interpeller et de le menotter, mais Brooks résiste et se saisit du taser d’un policier. Il dirige le taser vers l’agent Garret Rolfe, qui sort alors son arme et lui tire dessus à trois reprises.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

FOSTER Ronell

Vallejo, California

 

Le 13 février 2018, l’officier Ryan McMahon arrête Ronell Foster car il conduisait son vélo sans lumière. La discussion devient rapidement une altercation dans laquelle Foster essaie de fuir et finalement se défend en prenant la lanterne du policier. Ce dernier, qui déclare se sentir en danger, prend son arme à feu et lui tire dessus.

 

 

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

DUBOSE Samuel

Cincinnati

 

Le 19 juillet 2015, Samuel DuBose, rappeur afro-américain père de treize enfants, est tué par Ray Tensin, officier de police de l’Université de Cincinnati, lors d’un contrôle routier. DuBose n’avait pas de plaque d’immatriculation ni de permis de conduire, alors qu’il prend la fuite, Tensin lui tire dessus.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

BLAND Sandra

Texas

 

Le 13 juillet 2015, Sandra Bland, militante afro-américaine engagée contre les violences policières racistes a été retrouvée morte dans sa cellule trois jours après avoir été arrêtée pour un problème de signalisation. L’autopsie établira un suicide, thèse contestée par ses proches et des militants. L’arrestation a été filmée montrant comment le contrôle a rapidement dégénéré.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

JOHNSON Sasha

Peckham, Londres

 

Le 23 mai 2021, Sasha Johnson, mère de trois enfants et militante du Black Lives Matter de 27 ans, est dans une fête au sud de Londres lorsque quatre hommes font irruption et déchargent une arme à feu. Johnson a été touchée par une balle dans la tête, elle est depuis à l’hôpital.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

THOMAS Terrill

Milwaukee, US

 

Le 24 avril 2016, Terrill Thomas est mort de déshydratation après avoir passé sept jours dans une cellule sans eau. Les autorités américaines ont inculpé trois fonctionnaires pénitentiaires suspectés d’être impliqués dans son décès. Pour avoir été trop bruyant en détention, Thomas a été privé d’eau, coupée dans sa cellule d’une prison du comté de Milwaukee.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

WALLACE Walter JR

Philadephie, US

 

Le 26 octobre 2020, deux policiers de Philadelphie ont abattu Walter Wallace Jr. Une vidéo qui a circulé sur les médias sociaux montre que M. Wallace s’est dirigé armé d’un couteau vers les agents, qui ont rapidement reculé et pointé leurs armes sur lui. Quelqu’un crie à plusieurs reprises à M. Wallace de “poser le couteau”. La caméra pointe vers le sol alors qu’une douzaine de coups de feu sont entendus.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

BAILEY Aaron

Indianapolis, USA

 

Le 29 juin 2017, Aaron Bailey a été abattu par des agents de la police d’Indianapolis à l’issue d’une poursuite. Bailey et sa passagère Shiwanda Ward ont soudainement pris la fuite lors d’un contrôle routier. Lorsque Bailey a écrasé sa berline dans une clôture, les deux officiers se sont approchés et ont ouvert le feu. Bailey a été déclaré mort à l’hôpital. Ward n’a pas été blessée.

 

 

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

JEAN Botham

Dallas, EUA

 

Le 6 septembre 2018, la policière Amber Guyger se trompe d’appartement en rentrant d’une journée de travail et, pensant avoir affaire à un intrus, abat le jeune homme de 26 ans qui était son voisin, Jean Botham. Inculpée de meurtre par un grand jury du comté de Dallas, Guyger est condamnée à 10 ans de prison en octobre 2019.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

MCCORVEY Christopher

Alabama

 

Le lundi 21 octobre 2019, Christopher McCorvey a été tasé plusieurs fois alors qu’il s’enfuyait après avoir prétendument réalisé des cambriolages dans la zone. Il est mort le lendemain de son arrestation, suite à un arrêt cardiaque.

 

 

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

SEMER Demarcus

FORT PIERCE, Florida

 

Le 24 avril 2016, Demarcus Semer a été abattu par deux officiers de police alors qu’il tentait de prendre la fuite durant un contrôle routier. Un grand jury de Floride a innocenté les deux policiers. Les procureurs ont déclaré que les actions de l’homme ont donné aux officiers la conviction raisonnable que leur vie était en danger.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

SANDERS Donnie

Kansas, Missouri

 

Le 12 mars 2020, Donnie Sanders, non armé, a été abattu par un officier non identifié de la police de Kansas City Missouri. Il était soupçonné d’excès de vitesse et de ne pas avoir mis son clignotant avant de tourner. Le procureur du comté de Jackson n’inculpera pas l’officier, selon une déclaration du procureur.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

FORD Ezell

Los Angeles

 

Le 11 août 2014, deux officiers de la police de Los Angeles, ont abattu Ewell Ford. Deux versions des faits ont été présentées. Selon la police, Ford ignora les ordres de s’arrêter et fut ensuite pris par Wampler qui croyait que la victime portait des drogues. Une altercation a eu lieu, Ford a essayé de prendre l’arme des policiers, les deux ont tiré sur le jeune homme de 25 ans. Selon les témoins, Ford a reçu les coups de feu pendant qu’il était au sol, menotté.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

LEE JACKSON Jimmie

Marion, Alabama

 

Le 18 février 1965, Jimmie Lee Jackson, âgé de 26 ans est touché au ventre par une balle du policier James Bonard Fowler, lors d’une manifestation pacifique contre l’arrestation de James Orange (secrétaire de terrain de la Southern Christian Leadership Conference (SCLC)). Jackson meurt huit jours plus tard.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

SANDERS Jonathan

Stonewall, Mississippi

 

Le 8 juillet 2015, Jonathan Sanders a été étranglé puis asphyxié pendant 20 minutes par le policier Herrington. En mars 2016, un grand jury a déterminé que Sanders s’était étouffé après avoir avalé un sac de cocaïne et que la police n’avait pas fait un usage excessif de la force en le retenant.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

OUSSKINE Malik

Paris, France

 

Le 6 décembre 1986, Malik Oussekine rentre chez lui après un concert pendant qu’une manifestation contre la loi Devaquet sur la réforme des universités a lieu à Paris. Le jeune homme de 22 ans est alors poursuivi et battu à mort par les “voltigeurs” (policiers à moto supposés pénétrer dans les manifestations pour mieux les disperser).

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

LEE MARSHALL Michael

Denver

 

Le 11 novembre 2015, Michael Lee Marshall a eu un incident dans la prison à Denver où il était retenu pour intrusion et trouble de l’ordre public, avec une caution de 100 $. Souffrant d’une maladie mentale, il était gardé dans une unité spéciale. L’incident a finalement causé son décès le 20 novembre. Une année plus tard, sa mort aux mains des agents a été classifiée d’homicide.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

LORENZO DEAN Michael

Temple, Texas, USA

 

Le 12 décembre 2019, Michael Lorenzo Dean est tué par l’agent de police DeCruz suite à son arrestation pour excès de vitesse. La caméra corporelle montre DeCruz s’approchant de la voiture de Dean et exigeant les clés. DeCruz passe le bras gauche dans la voiture, tout en tenant son arme dans sa main droite. L’arme s’est déclenchée touchant Dean au visage et le tuant. Les porte-paroles de la police parlent de tir accidentel, DeCruz a été accusé d’homicide involontaire.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

ESPINAL Miguel

Bronx, Westchester

 

Le 8 décembre 2015, Miguel Espinal est tué par la police lors d’une poursuite en voiture. Les policiers disent avoir vu une voiture qui conduisait imprudemment et tenté de l’arrêter. Comme Miguel Espinal refuse de se stopper, ils l’ont poursuivi. Alors qu’ils essayent de le mettre en garde vue, une altercation éclate et un des officiers lui tire dessus. Espinal n’était pas armé.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

HARRIS PICKETT JR Nathaniel

San Bernardino, Californie, USA

 

Le 19 novembre 2015, l’officier Kyle Woods tire sur Nathaniel Pickett, non armé et atteint de troubles mentaux. Pickett était au sol lorsque l’agent lui a tiré dessus. Le bureau du procureur a conclu que le tir était justifié : Woods croyait que Pickett était sous l’influence de drogue. Woods avait déjà été impliqué dans une fusillade plus tôt dans l’année. En 2018, les jurés d’un procès fédéral sur les droits civils ont accordé 33,5 millions de dollars à la famille.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

LEGRIER Quintonio

Chicago, Illinois

 

Le 26 décembre 2015, Quintonio LeGrier, étudiant de 19 ans, a été abattu par le policier Robert Rialmo. L’officier a tiré sur lui huit fois, touchant également Bettie Jones, voisine de LeGrier qui se trouvait derrière lui. Selon Rialmo, le jeune homme, souffrant de problèmes de santé mentale, a couru vers lui avec une batte de baseball à la main. L’agent a été licencié en 2019.