EnglishFrenchSpanish

Say her name

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

ANDERSON Tanisa

Cleveland

 

Le 12 novembre 2014, Tanisha Anderson a été abattue par deux officiers devant sa maison à Cleveland, immobilisée violemment face contre terre, ce qui causa qu’elle arrête de respirer. La famille, qui avait appelé 911 pour recevoir de l’aide puisque Tanisha traversait un épisode fort de bipolarité, a tout vu depuis la maison sans pouvoir intervenir.

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

WILSON Tarika

Lima, Ohio

 

Le 4 janvier 2008, Tarika Wilson a été mortellement touchée par un policier de Lima (Ohio), lors d’une descente antidrogue qui visait son compagnon, Anthony Terry, dans son domicile. Wilson se cachait dans une chambre avec ses enfants, non armée. L’officier Chavalia a confondu le son des tirs de ses collègues avec des coups de feu hostiles et a décidé de tirer aveuglément, tuant Wilson et blessant le bébé d’un an qu’elle portait dans ses bras. Sept mois plus tard, le policier a été acquitté des accusations criminelles par un jury composé entièrement de blancs

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

STANSBURY Timothy

NYC

 

Le 24 janvier 2004, Stansbury, 19 ans et non armé, a été abattu par le policier Neri. Ce dernier patrouillait avec un partenaire des logements dans le quartier de Brooklyn. L’agent Neri, avec son arme dégainée, s’est approché d’une porte sur le toit pour vérifier l’escalier à l’intérieur. Lorsque Stansbury a poussé la porte, Neri a tiré. Il a déclaré plus tard l’avoir fait involontairement, pris par la surprise. Le grand jury a estimé que la fusillade était accidentelle.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

MILLER Tyisha

Rubidoux, Californie

 

Le 28 décembre 1998, Tyisha Shenee Miller, femme afro américaine de 19 ans, a été abattue par la police à Rubidoux, Californie. Sa famille avait appelé la police ne pouvant pas la réveiller alors qu’elle gisait inconsciente dans une voiture avec une arme sur les genoux, nécessitant de l’aide médicale urgente. La police a forcé l’entrée de la voiture puis tiré 23 fois sur Miller. Les agents ont été licenciés, mais n’ont pas fait l’objet de poursuites.

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

SMITH Yvette

Texas

 

Dans la nuit du 16 février 2014, Yvette Smith a appelé la police pour pacifier une dispute entre deux hommes. Cet appel s’est terminé lorsque Yvette a été abattue sur le pas de la porte de la maison de son amie par un adjoint de la police du comté de Bastrop, au Texas, qui a répondu à l’appel. Quand il a ordonné à Yvette de sortir, il a tiré dans les trois secondes suite à sa sortie et à deux reprises sur Yvette.

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

BENNA ZYED

France

 

27 oct 2005: Zyed Benna et Bouna Traoré, 17 et 15 ans, se réfugient dans un transformateur électrique à Clichy-sous-Bois pour échapper à un contrôle de police. Ils meurent électrocutés. Deux policiers sont poursuivis devant le tribunal correctionnel de Rennes, à partir du 16 mars, pour “non-assistance à personne en danger”. La décision rendue le 18 mai 2015 aboutit à la relaxe définitive des policiers

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

JONES Aiyana

Detroit

 

Le 16 mai 2010, Aiyana Mo’Nay Stanley-Jones, fille afroaméricaine de sept ans a été abattue par le policier Joseph Weekly pendant un raid mené par l’équipe d’intervention spéciale de la police de Detroit qui ciblait un suspect d’un étage au-dessus. Weekley a été inculpé du meurtre, mais finalement, suite à différents procès, il est innocenté en janvier 2015.

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

THOMAS Alesia

Los Angeles

 

La policière Mary O’Callaghan a frappé à plusieurs endroits Alesia Thomas, mère de 35 ans, lors d’une agression filmée. L’altercation a commencé lorsque les policiers se sont rendus au domicile de Thomas pour enquêter sur les allégations selon lesquelles elle avait abandonné ses enfants. Thomas est décédée peu après à l’hôpital. Les procureurs ont déclaré qu’ils n’avaient pas les preuves pour inculper O’Callaghan.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

ROSSER Aura

Ann Arbor

 

En novembre 2014, des policiers d’Ann Arbor ont été convoqués au domicile d’Aura Rosser, femme afro-américaine de 40 ans. Selon la police, elle était engagée dans une dispute avec son petit ami, et lorsque deux agents sont entrés dans la maison, elle s’est approchée d’eux avec un couteau. L’un des agents a utilisé un Taser, mais l’autre décide de tirer avec son arme. Aucune charge n’a été retenue contre l’agent, concluant qu’il avait fait feu en état de légitime défense.

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

TRAORE Bouna

Clichy sous Bois

 

Les incidents de Clichy-sous-Bois sont liés à la mort le 27 octobre 2005 de deux adolescents, Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés dans l’enceinte d’un poste électrique dans lequel ils étaient entrés délibérément pour se soustraire à un contrôle de police, ce qui a conduit à de violents affrontements entre plusieurs centaines d’individus de Clichy-sous-Bois et les forces de police françaises.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

SALIN Charles Henri

Boissard, Point-à-Pitre, Guadeloupe

 

Le 18 novembre 1985, le lycéen Charles-Henri Salin sort du cinéma. Sa route croise celle d’un convoi de gendarmes patrouillant à Boissard, Pointe-à-Pitre. Il sera tué par Michel Maas, 42 ans maréchal des logis de la gendarmerie de trois balles en plein thorax, alors qu’il ne porte aucune arme. Le gendarme dira qu’il a tiré pour sauver sa vie. Reconnu coupable, l’adjudant Maas sera pourtant acquitté.

 

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

HAMILTON Dontre

Milwaukee

 

Le 30 avril 2014, Dontre Hamilton, afro-américain de 31 ans avec schizophrénie non violente, a été abattu par le policier Christopher Manney. Hamilton dormait dans un banc du Red Arrow Park à Milwaukee, d’autres policiers étaient déjà passés pour s’assurer que tout allait bien. Lorsque Manney est arrivé, une altercation physique a eu lieu. L’agent a tiré 14 fois sur Hamilton.

 

 

 

 

EDWARDS Jordan

Balch Springs, Texas

 

Le 29 avril 2017, Jordan Edwards est abattu à Balch Springs, Texas, par le policier Roy Oliver qui répondait à un appel concernant une fête. L’officier décide de tirer sur une voiture qui s’éloigne des agents qui tentaient de l’arrêter, et touche Jordan Edwards dans la nuque. Celui-ci était désarmé et se trouvait sur le siège du passager du véhicule conduit par son frère de 16 ans. Le 19 août 2018, Oliver est condamné à 15 ans de prison.

 

 

 

 

MOORE Kayla

Berkeley

 

Le 12 février 2013, un ami de Kayla Moore, femme transgenre afro-américaine atteinte de schizophrénie, appelle la police, inquiet pour sa santé mentale. Dès que les agents arrivent, ils décident de l’arrêter et la contrôler. Six officiers utilisent tout leur poids pour la maîtriser. Kayla Moore cesse de respirer.

 

 

 

 

JAMES Kendra

Portland

 

Le 5 mai 2003, Kendra James était passagère à l’arrière de la voiture du chauffeur Terry Jackson, qui avait un mandat d’arrêt contre lui. Les agents Rick Bean, Kenneth Reynolds et Scott McCollister de la police de Portland arrêtent la voiture, et menottent Jakcson et un autre passager. Kendra a refusé de sortir, déclenchant une altercation avec l’agent McCollister qui finit par tirer sur elle.

 

 

 

 

 

 

NUISSIER Keziah

Fort de France, Martinique

 

Lors d’une manifestation anti-chlordécone en Martinique le 16 juillet 2020, Kéziah Nuissier, étudiant de 21 ans, fut insulté, torturé et agressé par des représentants des forces de l’ordre devant des témoins qui ont filmé la scène.

 

 

 

 

 

GRAY Kimani

Brooklyn

 

Le 9 mars 2013, deux policiers en civil ont abattu Kimani Gray, afro-américain de 16 ans, dans une rue de Brooklyn. Les agents déclarent avoir tiré sur Gray après que celui-ci les ai pointés avec une arme de poing.

 

 

 

 

CAREY Miriam

Washington

 

Le 3 octobre 2013, Miriam Carey passe par la Maison Blanche avec son bébé dans la voiture. Elle tente de traverser un poste de sécurité, mais celui-ci était dans une zone de passage interdit. Carey décide de faire un demi-tour ignorant les commandes du Service Secret, qui prennent leurs voitures et la poursuivent jusqu’au Capitole. Finalement, Carey reçoit cinq balles dans le dos. Son enfant est retrouvé sain et sauf dans le véhicule.

 

 

 

HALL MYA

Baltimore

 

Le 30 mars 2015, Mya Hall a été tuée par la police lorsqu’elle a pris un mauvais virage en se retrouvant sur une sortie qui menait au siège de la NSA à Baltimore. La sécurité a tiré sur son véhicule. Mya était accompagnée de Brittany Fleming, elle aussi blessée dans l’incident. L’épisode suscita une polémique suite à la couverture de la presse, qui décida de s’attaquer aux vies des jeunes femmes trans, plutôt qu’aux actions des agents.

 

 

 

MCKENNA Natasha

Fairfax, Virginie

 

Le 8 février 2015, Natasha McKenna, afro-américaine mère d’une fille de 7 ans, est décédée dans le comté de Fairfax, en Virginie, alors qu’elle était en garde à vue. Lors des efforts d’une équipe pour l’extraire de sa cellule, McKenna, qui avait des troubles mentaux, a résisté occasionnant une réponse violente de la part des agents. Ils ont utilisé quatre fois un Taser alors qu’elle était immobilisée. La scène fut filmée par les caméras de la prison.

 

 

 

 

HEYWARD Nicholas Naquan Jr

Brooklyn, New York

 

Le 27 septembre 1994, Nicholas Heyward Jr a été abattu par l’officier Brian George lorsqu’il jouait aux flics et aux voleurs dans la cage d’escalier d’un immeuble de Brooklyn. George a confondu le pistolet de jouet orange du garçon de 13 ans avec un vrai pistolet et lui a tiré dessus. Le procureur du district de Brooklyn, Charles Hynes, a refusé de porter plainte.

 

 

 

 

 

GRANT Oscar

Oakland, Californie

 

Le 1er janvier 2009, Oscar Grant est tué par l’officier de police du BART, Johannes Mehserle à Oakland, Californie, devant un groupe de personnes qui célébrait le nouvel an. La police dit avoir répondu à une information de bagarre d’un train qui revenait de San Francisco, d’où leur décision d’arrêter Grant, entre autres. L’officier Anthony Pirone a forcé Grant à s’allonger au sol. Mehserle a ensuite sorti son pistolet et tiré sur Grant. Les vidéos prises par les passants montrent que la victime n’était pas armée.

 

 

 

DARISMOND Patrick

Manhattan

 

Le 16 mars 2000, un agent de police infiltré a demandé à Patrick Dorismond, lui-même agent de sécurité, et son ami, Kevin Kaiser, où il pouvait acheter des drogues. L’échange est rapidement devenu une bagarre dans laquelle Dorismond déclara qu’il n’était pas trafiquant. L’altercation finie avec une balle de pistolet qui touche Dorismond et le tue presqu’immédiatement. Aucun n’avait de la drogue ni en vendait.

 

 

BOYD Rekia

New York City

 

Le 21 mars 2012, Dante Servin, policier de Chicago en congé, prend connaissance d’une plainte pour tapage au Douglas Park. Rekia Boyd et trois amis croisent Servin en sortant de la zone et ont une altercation verbale avec lui. Servin, qui était dans sa voiture, finit par tirer sur le groupe, touchant Boyd dans la nuque. L’agent déclare avoir tiré après qu’un des hommes sortit un pistolet. Aucune arme n’a été trouvée dans la scène.

 

 

 

MCBRIDE Renisha

Dearborn Heights, Michigan

 

Le 2 novembre 2013, Renisha McBride a écrasé sa voiture alors qu’elle était en état d’ébriété dans une rue de Detroit. Elle a ensuite frappé à la porte d’une maison, le propriétaire, Theodor Wafer, a tiré sur McBride avec un fusil de chasse, pensant faire face à un cambrioleur. Le 7 août 2014, il est condamné à une peine de 17 à 32 ans de prison.

 

 

 

FRANCIS Shereese

New York City

 

Le 15 mars 2012, la famille de Shereese Francis appelle le 311 pour obtenir de l’aide et l’emmener à l’hôpital afin de lui procurer son traitement après un épisode fort de schizophrénie. L’appel fut transféré au 911, quatre agents de la NYPD débarquent à la maison pour contrôler la situation. Pendant qu’ils essayent de la soumettre, ils se jettent sur elle et finissent par l’étouffer et l’assassiner. Aucun des quatre ne fut arrêté.

 

 

 

CLARK Stephon

Meadowview, Sacramento, Californie

 

Le 18 mars 2018, Stephon Clark a été tué par Terrence Mercadal et Jared Robinet, deux agents du département de police de Sacramento dans la maison de sa grand-mère. Il n’était pas armé et portait seulement son portable à la main. La police a déclaré suspecter que Clark était le responsable du bris de vitre dans la zone. Le 2 mars 2019, le procureur du comté de Sacramento annonce que les policiers ne seraient pas inculpés, étant légalement justifiés de recourir à la force meurtrière.

 

 

 

SMITH Sylville

Milwaukee, US

 

Le 13 août 2016 à Milwaukee (Wisconsin), Sylville Smith, afroaméricain de 23 ans, a été abattu à la suite d’un contrôle routier par un policier (lui même afro-américain) qui le poursuivait alors qu’il était armé. Sa mort a intensifié le débat national, renforcé l’appel des défenseurs de Black Lives Matter à la réforme de la police et contribué à déclencher l’émeute de Milwaukee en août 2016.

 

 

 

 

Violences policières, brutalités policières, racisme, black lives matter, crime, meurtre, say her name

João Pedro Mattos Pinto

Rio de Janeiro

 

João Pedro Mattos Pinto, étudiant noir de 14 ans, jouait dans la cour de sa maison lorsqu’il a été tué au cours d’une opération de la police fédérale et du coordinateur des ressources spéciales (Core) dans la région métropolitaine de Rio de Janeiro dans l’après-midi du 18 mai.